Le déficit principal de l'AP-HP bondirait finalement à plus de 200 M€ en 2017

Selon les derniers prévisionnels, le déficit du compte de résultat principal (CRP) de l'Assistance publique-hôpitaux de Paris (AP-HP) ne serait plus de 174 millions d'euros (M€), comme escompté début décembre, mais pourrait finalement dépasser les 200 M€. Annonce en a été faite le 6 février par le directeur général du CHU francilien, Martin Hirsch, en commission médicale d'établissement (CME), comme le relate cette dernière dans son compte-rendu de séance. En 2016, ce même CRP était déficitaire de 43 M€. Ce nouveau correctif est le troisième de l'année avec un montant passé de 39 M€ dans l'état prévisionnel des recettes et des dépenses (EPRD) à 104 M€ en début d'automne puis à 174 M€ en fin d'année (lire notre article). Pour justifier sa nouvelle envolée déficitaire, l'AP-HP laisse tendre que l'activité de se serait pas redressée en fin d'exercice et ce, contrairement à ce qui avait été escompté.

Par conséquent et comme rapporté dans le compte-rendu, Martin Hirsch a annoncé "un renforcement de la régulation budgétaire interne", ce qui implique trois actions :
•le "gel d'une partie de la masse salariale" qui ne sera "débloquée au cours de l'année qu'en fonction de la réalisation des hypothèses budgétaires pour 2018" ;
•la réduction des dépenses de médicaments et dispositifs médicaux (qui ont augmenté de façon importante en 2017 malgré la stagnation de l'activité), avec un projet "stratégie médicaments et dispositifs médicaux" qui doit être présenté le 6 mars en CME ;
•un resserrement du pilotage budgétaire central.

Alors que l'exercice 2018 s'annonce "particulièrement difficile", la communauté médicale de l'AP-HP assure qu'elle "s'associera aux efforts dans la mesure où ils ne l'empêcheront pas de répondre à la demande de soins de la population, n'affecteront pas la qualité et la sécurité des soins dont elle est la garante, et ne dégraderont pas les conditions de travail des équipes", prévient le président de la CME, le Pr Noël Garabedian, dans son compte-rendu. Pas plus tard qu'en fin d'année, l'EPRD 2018* et le plan global de financement pluriannuel (PGFP) tablaient sur 757 M€ d'efficience pour le seul CHU francilien d'ici la fin 2022, dont 144 M€ sur les effectifs de personnels. Quant au retour à l'équilibre, déjà repoussé à fin 2020 en décembre 2016, il n'était plus espéré avant fin 2022. La nouvelle donne budgétaire désormais observée sur 2017 pourrait déjà mettre à mal tous ces prévisionnels.

 

http://www.hospimedia.fr/actualite/articles/20180213-finance-le-deficit-principal-de-l-ap-hp